Nous évoluons de plus en plus dans une sphère connectée. Des objets pour nous rendre le quotidien plus agréable sont élaborés et on se demande parfois jusqu’où ces innovations nous mèneront. Les agents de la brigade cynophile se sont vus récompensés par leur travail grâce à un nouveau compagnon à quatre pattes : le robot Siouti.

Un robot pour les équipes cynophiles de recherche de drogues

Siouti n’est rien d’autre qu’un nouveau compagnon pour les équipes de recherche de drogues. Ce petit universal robot, à la démarche d’un vrai chien, est équipé de capteurs permettant de reconnaître une drogue à plus de dix kilomètres et d’en analyser sa substance.

Après de nombreux accidents qui ont eu lieu sur le terrain, comme la mort du chien Diesel lors de l’assaut de Saint-Denis il y a trois ans, les ingénieurs ont travaillé durement afin de remplacer le meilleur ami de l’homme par un robot. Le pari était compliqué étant donné les qualités olfactives des chiens, souvent imitées mais jamais égalées. Le but principal est de donner à ces robots les mêmes capacités mais de réduire ainsi les risques pour les êtres vivants.

Ainsi, chaque maître-chien dispose d’une smartwatch couplée avec le robot. De cette façon, il est le seul à pouvoir contrôler le chien lors d’une opération de saisie de drogue.

Jean-Luc, membre de la brigade cynophile, témoigne :

Siouti est un réel avancement pour les équipes cynophiles. On a moins de charge de travail concernant le dressage mais également beaucoup moins de stress. Bien que les chiens soient nos compagnons de travail, ils restent aussi nos amis du quotidien. A chaque opération, je savais que je prenais un risque en le laissant partir sur le terrain.

C’était mon chien, mon ami…

On retient aussi la disponibilité permanente de ces droïdes 24h/24 et 7j/7 qui permet aux agents cynophiles de pouvoir travailler à n’importe quel moment.

La prochaine génération de Siouti devrait être capable de lire la carte d’identité de la personne interpellée et le P.V sera directement imprimé sur place.

Quel avenir pour les chiens ?

Bien que cette avancée semble révolutionnaire pour les brigades cynophiles, le chien policier est loin d’être mis au placard ! Effectivement, pour certaines spécialisations, comme les chiens d’attaques, ces droïdes ne sont pas encore assez développés et des améliorations pour assurer la fiabilité du produit devront être réalisées afin d’assurer la sécurité pour tous.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !