C’est encore une affaire qui va faire du bruit dans les cours de justice. La célèbre marque agroalimentaire de riz Uncle Ben’s, accusée de racisme par de nombreux consommateurs, a répliqué en changeant la totalité de sa gamme pour ne plus proposer que du riz noir. Retour sur un procès qui a fait du bruit.

Début 2014, Uncle Ben’s subit les affres d’une polémique sans précédent, déclenchant un bad buzz médiatique bien vite repris et amplifié sur les réseaux sociaux et les internets en général. En effet, de nombreux consommateurs reprochent depuis plusieurs années à la marque de faire preuve d’un racisme sans précédent : le riz proposé par cet afro-américain est toujours blanc.

Depuis sa création en 1943, le riz proposé par Uncle Ben’s couvre une palette de mets divers, du riz rond dessert au riz long grain avec une constante : des grains de riz d’un blanc immaculé. Rajoutez à cela la carrure emblématique de la marque, un bel afro-américain aux allures de gentleman et vous avez tous les ingrédients d’une recette un peu trop ségrégationniste.

C’est toujours un procès !

Ce qui n’était au début qu’une petite réprimande prend de l’ampleur au fil des années pour finir devant les tribunaux. La marque Uncle Ben’s est accusée de véhiculer dans ses produits l’image d’une société archaïque mettant en avant des esclaves et ne proposant que des produits blancs. A l’issue d’une procédure judiciaire aussi coûteuse en finances et en image de marque, la filiale de Mars Incorporated est alors reconnue coupable et devra modifier sa politique.

La marque Uncle Ben’s lance alors une évolution de son branding. Elle garde l’homme âgé raffiné d’origine africaine au visage souriant mais modifie la totalité de ses produits. Désormais, Uncle Ben’s ne proposera que du riz noir, en accord avec son représentant aux yeux du monde, l’afro-américain surnommé Uncle Ben’s. Et tant pis pour les blancs.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !