Lors de sa dernière conférence de presse du 16 décembre 2016, Najat Vallaud-Belkacem avait annoncé des changements pour l’année 2017. Elle a dévoilé récemment sa nouvelle réforme qui ravit tous les enseignants de France.

Afin d’améliorer la qualité de l’enseignement français, il est aujourd’hui nécessaire de revoir l’organisation de nos classes. Nous devons nous préoccuper de l’environnement d’accueil de nos enfants. Il est complètement aberrant d’espérer bien enseigner avec des classes de 30 élèves.

C’est pourquoi je vous annonce que le dispositif PMQDC sera généralisé.

Les délégués syndicaux ont alors unanimement approuvé cette décision mais ont réclamé des précisions sur sa mise en place, notamment le timing calendaire. Madame la Ministre les a une nouvelle fois stupéfait en déclarant :

Nous sommes dans une urgence éducative absolue, c’est pourquoi chaque classe doit avoir son maître supplémentaire d’ici la Saint Valentin. Il n’y aura plus d’enseignant célibataire, pardon solitaire, dès ce 14 février 2017.

Une grande campagne de recrutement sera lancée à partir du 4 janvier prochain pour grossir les rangs des professeurs des écoles.

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche définit ensuite ses attentes par rapport à ce dispositif. Elle précise notamment que les deux enseignants qui travailleront en co-intervention sur une même classe auront besoin d’un temps de préparation commun ; ce temps sera récupéré sur le temps auparavant consacré aux APC. Najat Vallaud-Belkacem répond ainsi en partie à la demande de suppression des APC.

Je ne supprime pour l’instant pas totalement les APC mais le temps qui leur est consacré sera diminué au profit d’un temps de préparation et de collaboration entre enseignants.

Avec cette nouvelle, Madame la ministre promet une très bonne année 2017 à l’école française.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !