Les scandales dans le milieu politique se suivent et ne se ressemblent pas. Après les USA et la loi anti-IVG de Donald Trump, la France accumule les scandales politiques en tout genre avec un leitmotiv : l’utilisation de l’argent du contribuable.

Récemment, c’était la femme de François Fillon, Pénélope, qui se trouvait sous les feux des projecteurs. Elle aurait été rémunérée pour du vent par son mari durant 5 ans pour la modique somme de 500 000€, sur les caisses parlementaires. Là où le bas blesse, ce n’est pas tant qu’elle ait été l’assistante de son mari mais plutôt que personne, pendant les fameux cinq ans, n’ait été au courant de cette fonction aux frais du contribuable.

Profitant de cette nouvelle notoriété, Pénélope Fillon a répondu à chaque interview en faisant la promotion de son nouveau livre : 5 règles pour bénéficier d’un emploi fictif.

Il fallait que je couche noir sur blanc [ndlr : enfin, son nègre, pas elle-même] toute mon expérience accumulée au fil des ans au service de ma patrie.

Voici cinq règles de conduite, cinq clés qui vous garantiront un emploi fictif de qualité et lucratif.

On notera notamment la règle 1, avoir un conjoint dans les hautes instances de la politique et ayant ses entrées au Parlement. De son côté, son mari, candidat aux Présidentielles, a rédigé lui-même la préface de son ouvrage en ajoutant une citation qui fait son petit effet :

On ne peut pas donner 500 euros à mille personne, mais on peut donner 500 000 euros à une personne.

Effectivement, l’occasion était trop belle pour ne pas parler de cette parution utile à tous les hommes politiques et personnes d’influence. Toute l’expérience professionnelle de Pénélope condensée dans ce livre, c’est une vraie richesse et le fruit d’années de labeur et d’écriture – un vrai travail si je ne m’abuse.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !