L’inquiétude se lit sur tous les visages de nos concitoyens et cela n’est pas étonnant, bien au contraire. Vu les catastrophes de 2017 avec, notamment, Emmanuel Macron, les emplois fictifs, Johnny Hallyday, le débat des 11, Jean Lasalle, le Pénélope Gate, Donald Trump… Il parait normal qu’on s’inquiète de la suite des événements.

Malheureusement, nous nous devons chez Potinfaux de vous ouvrir les yeux : 2018 succèdera bien à 2017 dès demain matin. Pire, le 1er janvier sera le jour maudit par excellence chez tous les travailleurs : le lundi.

Alors que les conformistes hurlent au jour férié, gagné après d’après combats depuis l’époque du paléolithique, d’aucuns crient au scandale.

Au cours d’une manifestation dans le centre-ville de Pau, nous avons la chance d’interviewer Hervé, fonctionnaire à mi-temps et facteur le reste du temps :

Déjà, que 2017 finisse par un dimanche a de quoi faire râler mais voir que 2018 se targue de débuter par un lundi, c’est se foutre de la gueule du monde.

Si vous aussi, vous trouvez scandaleux que 2018 soit une année de merde, envoyez MERDE au 0666. Bon courage pour les festivités aussi douloureuses que nécessaires, rêvez en pensant au tournoi des 6 nations en février prochain.

Et rappelez-vous, demain c’est bien le lundi 1er janvier 2018.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !