La grippe aviaire inquiète de plus en plus de communes. Dans le Sud-Ouest où on a dénombré de nombreux cas, les autorités sanitaires ont lancé la contre-mesure. Plus d’un million de conards seront abattus, afin de préserver les individus sains de la zone et des alentours.

Afin d’endiguer cette épidémie, l’abatage des conards est la seule possibilité pour réduire le périmètre de l’infection et éviter la transmission du virus aux personnes saines. La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, ne cesse d’ailleurs de marteler :

C’est une question de santé publique avant tout.

A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, l’abatage a commencé depuis vendredi dernier 6 janvier déjà et devrait se poursuivre encore à un rythme effréné. Et pour cause, la grippe H5N8 est particulièrement violent cette année et touche des millions d’individus de quelques 150 communes dont les Landes, le Gers et les Hautes-Pyrénées. On dénombre de nombreuses pertes d’ores et déjà ainsi que des aliments contaminés, comme les conflits de conards.

Espérons que cet abatage massif permettra d’éradiquer tous les conards du Sud-Ouest. On le souhaite.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !