C’est un drame qui vient de se produire en Bretagne, dans la petite bourgade de Saint-Malo. Kenan Kouverlec, un jeune trentenaire père de famille, est dans un état grave après avoir ingéré du beurre non salé.

L’incident se serait produite aux alentours de 7h22 du matin, quand M. Kouverlec prenait son petit-déjeuner avec sa femme et ses enfants : une demie baguette beurrée, recouverte de caramel au beurre salé et trempée dans du café, des sablés bretons, un verre de Chouchen et deux petites bouteilles de cidre doux. Dès la première bouchée de sa tartine, Kenan a un haut le cœur violent. Pensant que c’est à cause des 15 litres de Chouchen absorbés pendant la nuit, il recommence à manger mais, à peine la seconde bouchée avalée, il s’affale de sa chaise et reste à terre.

Sa femme Soizic prévient alors les secours tout en essayant de rassurer les enfants Loan, Maylis, Gwenaël et Philippe – ce dernier a été adopté. Malgré l’intervention du SAMU et la prise en charge rapide de la victime, Kenan Kouverlec est toujours dans le coma depuis cette fameuse tartine.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes ayant conduit la victime à plonger dans le coma. Selon des sources proches du dossier, une plaquette de beurre serait incriminée :

On a trouvé sur les lieux du crime une plaquette de beurre non salée. Vous vous rendez compte ? Du beurre sans sel… Ça a du le tuer net…

La plaquette incriminée a été remise à la police scientifique qui sera chargée de dire si elle est responsable de l’état comateux de la victime. De son côté, Soizic a été mise en examen pour homicide involontaire.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !