En cette fin d’année 2016, la fête de Noël va connaître un des plus grands chamboulements depuis des décennies voire des siècles : l’un des symboles de ce rendez-vous de fin d’année, le Père Noël.

Un rappel des faits (presque) historique s’impose. On est dans la deuxième partie du XIXème siècle. Le Père Noël – qui ne s’appelle pas encore comme ça – est une star en Europe sous le nom de Saint Nicolas. Il est habillé en vert et distribue des cadeaux à tout bout de champ aux environ du 6 décembre.

Mais Saint Nicolas en a marre de la routine. Il a envie de découvrir d’autres horizons. C’est à ce moment qu’il décide de migrer aux États-Unis et d’apporter des cadeaux le 25 décembre, jour de la fête de Noël. Pour cela, il doit absolument apparaître différemment et changer de look. C’est alors qu’au détour de ses visites du pays, il rencontre les dirigeants de la firme Coca-Cola. Il y voit une aubaine.

Le marché proposé par Santa Claus est le suivant : l’entreprise américaine finance son tour du monde annuel, en échange de quoi le Père Noël s’habille en rouge et blanc aux couleurs de la marque et fait de la publicité pour la boisson gazeuse.

Père Noël Coca-Cola

Dès lors, c’est le succès que tout le monde connaît. Le Père Noël devient une icône internationale, tout le monde l’aime.

Oui, le Père Noël est adoré, adulé et sa venue est attendue par des millions d’enfants chaque année. Mais tout les ans, depuis 1931, il est obligé de boire du Coca-Cola pour honorer son contrat. Et depuis l’arrivée de la télévision, il apparaît chaque année dans des spots publicitaires tous plus kitsch et plus mielleux les uns que les autres.

Cette année, le Père Noël en a de nouveau marre : la routine l’ennuie et il se trouve gros. La Mère Noël lui reproche de ne plus rentrer dans ses tenues, trop petites d’année en année, la faute au sucre. Il en ingère beaucoup trop à cause de son sponsor. Il doit arrêter le Coca mais il est bloqué par un contrat à vie…

C’est alors qu’après Noël 2015, il lui vient cette idée : arrêter le Coca-Cola standard et se mettre au Coca-Cola Zéro. Changement radical pour le Père Noël ! Il se sent plus léger, plus dynamique et croit même que son tour de ventre diminue. Un changement n’arrivant jamais seul, fini le rouge et blanc. Pour respecter son contrat avec la firme américaine mais honorer aussi sa nouvelle philosophie, il décide de s’habiller en noir, comme le Coca-Cola Zéro.

Désormais, le Père Noël se sent enfin libre dans sa tête. Il se moque d’ailleurs que les enfants aient peur de lui en le voyant accoutré de la sorte. Maintenant, plus personne ne l’aperçoit passer dans le ciel ni même entrer dans les maisons. Il passe enfin inaperçu. Et puis, cette tenue noire lui donne l’impression d’être un gangster, un Santa Clauss badass, et il aime ça.

Ce soir, selon nos informations, le Père Noël fera sa tournée tout de noir vêtu, avec des rennes customisés à l’identique. Son traineau est upgradé par de grosses enceintes, installées à l’arrière, histoire de diffuser de la musique en continu. Cette année, le Père Noël fera sa tournée en écoutant très (très) fort du Metallica, AC/DC, Rammstein…

Père Noël badass

Maintenant, il est comme ça le Père Noël, il en a rien à foutre !

No Future !

Certes, Père Noël se la joue rebelle mais vous aurez quand même vos cadeaux au pied du sapin.

Vous avez aimé ? Partagez l'esprit Potinfaux autour de vous !